Procédures d’urgences

Un défibrillateur est mis à disposition au niveau de la pharmacie

Quand utiliser un défibrillateur ?

Si un des membres du personnel de votre entreprise se trouve face à une situation de détresse cardiaque de type infarctus, arrêt cardiaque, fibrillation ventriculaire ou fibrillation auriculaire, savoir comment utiliser un défibrillateur automatique (ou semi-automatique) est indispensable pour relancer un rythme cardiaque normal et régulier et ainsi sauver la vie de la victime.

Avant d’envoyer le choc électrique, il est nécessaire de respecter les étapes suivantes :

  • Allonger la victime au sol
  • Utiliser les ciseaux fournis avec le matériel pour découper ses vêtements et ainsi pouvoir dégager la cage thoracique en vue d’apposer les électrodes
  • Appliquer le gel conducteur sur les électrodes
  • Poser les électrodes : une au-dessus de la clavicule droite, la deuxième sous l’aisselle gauche.
  • S’assurer que personne n’est en contact physique avec la victime.
  • Faire place

Pour la suite des opérations, tout dépend du type de matériel :

  • Dans le cas d’un défibrillateur entièrement automatique (DEA), la marche à suivre est simple car l’appareil réalise tout seul les différentes opérations. Une voix enregistrée indique aux personnes alentours de placer les électrodes, puis l’appareil analyse le rythme cardiaque et envoie automatiquement le choc électrique à la victime.
  • Pour un défibrillateur semi-automatique (DSA), après l’analyse du rythme cardiaque, l’appareil indique si un choc électrique est requis. La personne autour de la victime doit ensuite s’assurer qu’aucune autre personne ne touche celle au sol et enclenche ensuite manuellement la défibrillation en actionnant le bouton situé sur le boîtier.

Dans tous les cas, appeler les secours est une absolue nécessité. Savoir comment utiliser un défibrillateur automatique ou semi-automatique peut bel et bien sauver une vie mais avertir dans l’urgence le SAMU ou les pompiers est crucial pour empêcher notamment de graves séquelles neurologiques.

SAMU : 15

Pour toute urgence vitale, caractérisée par une détresse, l’appel au 15 est une priorité.

  • vous êtes en présence d’une personne inconsciente,
  • une personne a des difficultés pour respirer : respiration rapide, bruyante s’accompagnant de sueurs, toux, cyanose (coloration bleutée),
  • une personne ne respire plus,
  • vous vous trouvez en présence de quelqu’un qui saigne beaucoup,
  • vous vous trouvez en présence d’un brûlé,
  • une personne se plaint d’une douleur dans la poitrine.

Centre antipoison et de Toxicovigilance de Rennes : 02 99 59 22 22