Patrimoine

Château de Fontaine-Etoupefour à Fontaine Etoupefour

La nef de l’église de Fontaine-Etoupefour présente une façade assez curieuse. La porte principale est une ogive très obtuse, garnie de têtes plates à barbes et accompagnée de chaque côté par deux arcades bouchées plus petites et du même style; je la crois du XIIe. siècle. Il me reste quelques incertitudes sur la fixation de l’époque à laquelle il faut rapporter la tour terminée en bâtière, placée entre le chœur et la nef. Je suppose qu’elle date du XIVe et du XVe siècle, ainsi que le chœur, dans lequel on remarque quelques parties modernes.

L’abbaye du Plessis-Grimoult nommait à la cure de Fontaine et percevait les deux tiers des dîmes; l’abbaye de Fontenay avait l’autre tiers, et l’abbaye de Cordillon un trait seulement. Sur les deux tiers appartenant à l’abbaye du Plessis le curé prélevait 80 boisseaux de blé et autant d’orge, 300 gerbes de pois, 500 bottes de paille; il jouissait aussi de plusieurs acres de terre.

Fontaine-Etoupefour, Fontes et stope for. Stoupefour.

 

Château

Le château de Fontaine est un des plus curieux qui nous restent dans l’arrondissement de Caen. L’ancienne entrée surtout avec son pavillon d’un effet si pittoresque est d’une très-grande élégance. La porte de ce pavillon, aujourd’hui condamnée, était munie d’un pont-levis. Deux étages éclairés par des fenêtres à croisées de pierre surmontent cette porte et sont flanquées de deux élégantes tourelles cylindriques dans leur partie basse et moyenne, octogones dans leur partie supérieure et surmontés de clochetons coniques ornés de crochets.

 

Un fronton pyramidal portant des ornements semblables s’élève entre ces deux tourelles et termine élégamment la façade de ce pavillon. Je le crois du temps de Louis XII, ou au plus du temps de Louis XI.

 

Derrière cette entrée se développe une cour carrée entourée d’eau et au fond on voit deux corps de logis considérables qui doivent être d’un siècle au moins postérieurs à la partie que je viens de décrire. J’ai d’ailleurs lu sur le fronton d’une des fenêtres la date 1603. Comme les bâtiments se divisent en deux parties de hauteur inégale, il est possible qu’il y ait quelques années de différence entre les dates de ces deux bâtiments qui, du reste, présentent à peu près le même style et peuvent être considérés comme à peu près du même temps. Sur le fronton des fenêtres du bâtiment le plus élevé, j’ai remarqué une inscription que je n’ai pu lire d’en bas et qui jette probablement quelque lumière sur la date ou plutôt sur la destination de, la pièce à laquelle correspondait cette ouverture. Je l’indique pour que ceux qui visiteront ce château puissent en chercher le sens.

 

De magnifiques avenues rayonnent de tous côtés autour de cette habitation seigneuriale qui nous présente ainsi l’image d’un domaine du XVIIe siècle.

 

Pierre le Vicomte, B. de Blangy, acquit en 1538 la terre de Fontaine-Etoupefour (Ce renseignement tiré des archives de la famille de Blangy, m’a été obligeamment communiqué par M. Paris, de Caen) ; elle appartient à M. le Cte Max de Blangy qui la conserve avec soin. On doit regretter qu’il n’en ait pas fait son habitation, et qu’aujourd’hui les principaux appartements ne soient plus que des greniers et des magasins.

 

Source : Bulletin monumental par Société française d’archéologie 18

 

Informations structurelles

InformationCulturelleChâteau, Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit ‘Château’ à fontaine etoupefour (calvados 14790). Le château de Fontaine est un des plus curieux qui nous restent dans l’arrondissement de Caen. L’ancienne entrée surtout avec son pavillon d’un effet si pittoresque est d’une très-grande élégance. fontaine etoupefour, calvados